Blog logiciel CAO


Concevoir des produits dans une démarche collaborative

par In the Press

handshakeDe nombreuses forces extérieures convergent et accroissent la pression subie aujourd’hui par les fabricants. Prospérer sur les marchés émergents apporte de nouvelles opportunités de segments de produits, mais représente également un danger : celui de devoir lutter contre de nouveaux concurrents mondiaux particulièrement vifs et innovants. Libérés des difficultés existantes subies par les fabricants historiques, ces nouveaux venus disposent de meilleures cartes pour innover et ce, à un rythme bien plus soutenu.

Chez les grands fabricants, l’élan créateur est freiné par une réflexion insulaire et des fonctions déconnectées qui ralentissent les processus de développement de produits, augmentent les coûts et détournent les esprits de deux objectifs : surveiller la concurrence et bichonner ses clients.

Comment se rééquiper et revoir sa façon de penser pour surmonter les défis de ce nouvel environnement ? Certains fabricants privilégient les outils de modélisation flexible pour améliorer la collaboration avec les partenaires externes dans les environnements de conception multi-CAO actuels.

Une meilleure connaissance des produits grâce à la collaboration

Plusieurs fabricants, de secteurs variés, ont bravé ces difficultés grâce à une approche différente basée sur une collaboration plus ciblée parmi des groupes multifonctionnels (marketing et ventes, exploitation, ingénierie/R&D et approvisionnement, en particulier). L’article « Designing Products for Value » de McKinsey & Company leur est d’ailleurs consacré.

Grâce à l’élan collaboratif, ces entreprises ont obtenu des informations approfondies sur leurs clients, leurs concurrents et leurs fournisseurs. Elles sont parvenues à baisser les coûts et à mettre l’accent sur les attentes premières des clients. Résultat : des produits mieux réussis, une clientèle satisfaite, des marges élevées et une capacité d’innovation accrue.

Les concurrents et les clients en ligne de mire d’un fabricant de ventilateurs

Un fabricant d’appareils à bas coût évoluant sur un marché émergent était préoccupé par le peu d’engouement pour ses ventilateurs domestiques et voyait ses parts de marché nationales s’envoler au profit d’une start-up innovante. Les dirigeants mettaient cette perte en partie sur le compte d’un portefeuille de produits en stagnation. En effet, ces deux dernières années, l’aspect exploitation avait prédominé sur la conception.

Des groupes cibles visant à identifier les besoins insatisfaits des ménages à revenus moyens ont révélé de précieuses conclusions : ce groupe détestait la façon dont les pales des ventilateurs plafonniers s’encrassaient après un usage prolongé et était prêt à dépenser plus pour des modèles plus simples à nettoyer. L’entreprise a également découvert des marchés de niche rentables pour des ventilateurs avec batterie rechargeable intégrée (servant en cas de coupure de courant) et des modèles portatifs multi-usages (pour chasser les odeurs de cuisine et ventiler d’autres pièces de la maison).

Les ventilateurs de la marque et des concurrents ont par ailleurs été passés au crible par un groupe composé notamment de concepteurs, d’acheteurs, de responsables marketing et d’ingénieurs produit. Alors que les modèles s’empilaient, l’objectif était de voir comment améliorer leur conception et de cerner les points forts des produits concurrents en termes de coûts ou de technologie.

Les deux objectifs furent atteints et la conclusion fut la suivante : l’entreprise « surchargeait » ses produits dans des proportions considérables, alors que le niveau de performances pouvait être égalé, voire dépassé, en baissant les coûts. La modification du couvercle d’un modèle de ventilateur, par exemple, a permis la suppression d’un assemblage de crochet interne, soit une économie de 7 % par unité. Ce changement, comme la majorité des sources d’économies identifiées, fut imperceptible pour le client.

Combinés, les différents changements de conception eurent un impact retentissant à l’échelle collective, avec une réduction de plus de 10 % du coût total de fabrication des ventilateurs. Grâce à l’accueil favorable réservé aux nouveaux modèles, le fabricant a augmenté de 50 % son bénéfice d’exploitation la première année, passant ainsi de la troisième à la deuxième marche du podium.

L’article présente deux autres entreprises qui ont renforcé leur compétitivité grâce à la collaboration interne et à une meilleure connaissance de la clientèle et de la concurrence. Vous pouvez le consulter dans son intégralité ici.






Écrire un commentaire

Partage tes pensées