Blog logiciel CAO


L&T Komatsu India : creuser avec Creo

par Geoff Hedges

Regarder un chantier de construction revient à observer un énorme bac à sable. Il se passe environ une demi-heure avant de réaliser que la seule chose que vous avez accomplie est d’avoir assisté à la création d’un énorme trou. Pas d’inquiétude. C’était sympa comme pause, non ?

Mais après ça, vous devez retourner à votre propre bac à sable.

Pour L&T Komatsu Limited, leur bac à sable fait à la fois office de bureau et de terrain de jeux. L&T Komatsu est une coentreprise de Larsen et Toubro, une société indienne leader dans le domaine de la technologie, de la construction et de l’ingénierie, et de Komatsu Japon, le plus grand fabricant mondial de pelleteuse hydrauliques.

Voici une présentation rapide et sommaire de l’anatomie de la pelleteuse 101 : les parties principales sont le châssis (qui centre la machine) et la cabine (là où l’opérateur s’assoit). La flècheest attachée à la cabine, et est elle-même reliée au bras. Le bras fournit la force d’arrachement nécessaire pour tirer le godet dans la terre. À l’extrémité du bras se trouve le godet ou d’autres pièces d’excavation.

Il y a deux ans, Komatsu Inde a décidé de créer une pièce d’excavation pour une pelleteuse de catégorie supérieure devant être utilisée à l’intérieur d’un tunnel d’un diamètre de six mètres.

Komatsu Tunneling Arm

LT Komatsu PC200 avec bras d’excavation spécialisé

Komatsu a choisi Creo comme bac à sable. Keshava K, Directeur général de division, Bureau d’études de L&T Komatsu nous raconte,

« Les solutions PTC nous ont aidés à concevoir et développer la pièce d’excavation pour notre pelleteuse classe 20T dans les plus brefs délais. Et grâce à cela, nous avons pu commercialiser rapidement notre produit et faire plaisir à nos clients. »

Comme vous pouvez l’imaginer, créer un prototype qui vient s’adapter à une machine de la taille d’une petite maison n’est pas vraiment donné.

Ou peut-être que si ?

Creo peut vérifier la géométrie et toute interférence possible bien avant le prototype. En vérifiant l’attelage mécanique du nouveau système, les ingénieurs de chez Komatsu ont pu effectuer les ajustements sur l’assemblage afin de s’assurer que les forces et le mouvement étaient corrects. Au bout du compte, Komatsu a réduit de moitié l’étape de prototypage, écourtant ainsi les délais et abaissant les coûts.

Le bac à sable d’ingénierie est devenu un peu plus efficace. Komatsu Inde estime avoir réduit de 50 % la durée du développement, et divisé par deux les coûts de création de la pelleteuse et de sa pièce d’excavation.



Écrire un commentaire

Partage tes pensées