Blog logiciel CAO


Un nouveau livre électronique montre les avantages du logiciel de calcul technique

par In the Press

D’après un livre électronique publié récemment par un spécialiste de la CAO, Chad Jackson, le logiciel de calcul technique offre des avantages significatifs par rapport à l’approche classique de la gestion des calculs qui se cachent derrière les tâches de conception et de développement de produits.

De nombreuses personnes font leurs calculs techniques à la main ou à l’aide d’outils Google ou de feuilles Microsoft Excel. Ce procédé ne facilite pas l’interprétation des calculs ou la vérification des formules, et ne constitue pas une bonne manière de documenter la logique du calcul. D’un autre côté, un logiciel de modélisation mathématique s’avère parfois trop complexe pour la tâche en question.

Chad Jackson, analyste principal du cabinet de recherche en ingénierie Lifecycle Insights et collaborateur régulier de ce blog, affirme qu’une autre approche, le logiciel de calcul technique, progresse peu à peu et a de nombreux avantages à offrir. Pour les néophytes, les logiciels de calcul technique actuels sont étroitement intégrés aux applications CAO.

« L’intégration aux applications CAO permet d’ajouter des équations en utilisant comme variables des paramètres, des cotes ou des mesures issus du modèle 3D. Et que se passe-t-il lorsque le modèle 3D change ? Voilà un autre aspect important de l’intégration : les valeurs sont mises à jour dans les équations », explique Chad Jackson. « À mesure que les ingénieurs retouchent le modèle 3D pour en étudier différentes itérations, les formules sont automatiquement actualisées. Une associativité grandement appréciée compte tenu du caractère chaotique de la conception. Autre avantage : pour boucler la boucle, les ingénieurs peuvent répercuter, sur le modèle CAO, les modifications apportées aux calculs techniques. Cela leur permet d’élaborer et d’optimiser des plans d’expériences en s’aidant de formules, les résultats étant par la suite renvoyés vers le modèle CAO. »

Intéressant, non ? Et les avantages ne s’arrêtent pas là. Pour Chad Jackson, un logiciel de calcul technique moderne présente trois autres caractéristiques essentielles :

  • le dessin direct ou l’esquisse directe, qui applique les méthodes de modélisation directe afin de pousser, tirer et déplacer intelligemment la géométrie d’un grand nombre d’entités simultanément ;

  • la possibilité d’automatiser le processus de génération de géométries 2D à partir des sections de modèles 3D, puis de les modifier dans de nouvelles conceptions ;

  • la possibilité d’automatiser la transition entre la géométrie 2D et les modèles 3D pour faciliter le passage de l’étude conceptuelle à la conception détaillée.

C’est ma conclusion. Qu’en pensez-vous ? Estimez-vous également que ces avancées sont celles qui jouent le rôle le plus significatif dans l’utilisation de la 2D ? Pensez-vous que l’utilisation de la 2D pourrait être davantage améliorée ? Exprimez-vous et faites-nous connaître votre point de vue.

En vous remerciant par avance pour le temps consacré à cette lecture et en espérant vous retrouver très bientôt. Merci de votre attention !

Note de l’éditeur : pour en savoir plus sur ce sujet, téléchargez notre livre électronique gratuit sur l’élaboration du concept de Chad Jackson. Pensez également à consulter le centre de ressources sur l’étude conceptuelle de PTC.

Cet article de blog a été autorisé pour hébergement par PTC. Les concepts, les idées et les opinions exposés dans cet article appartiennent à Chad Jackson, analyste indépendant chez Lifecycle Insights.




Écrire un commentaire

Partage tes pensées