Étude de cas Rambøll

La préservation et le partage du capital intellectuel, y compris les calculs techniques au cœur de chaque projet, sont de véritables piliers pour la réussite de l'entreprise : découvrez comment le groupe Rambøll déploie PTC Mathcad pour gérer les calculs de 1 000 ingénieurs

Logo Ramboll

Le groupe Rambøll, basé à Copenhague, est la première entreprise d'ingénierie de Scandinavie. Il offre des services de conseil complets en infrastructure, télécommunications, construction, santé, industrie, pétrole/gaz, énergie, environnement, informatique et gestion. Suite à l'acquisition récente de Scandiaconsult, un autre cabinet de conseil majeur de la région, Rambøll a quasiment doublé d'envergure. L'entité compte aujourd'hui 4 200 employés répartis sur 70 bureaux, implantés dans les pays nordiques et les principales régions du globe. Le groupe Rambøll dégage un chiffre d'affaires annuel de plus de 380 millions d'euros et affiche un engagement profond et continu en matière de développement durable dans plus de 100 pays. Ses projets récents comprennent un gazoduc pour le transport de gaz naturel entre l'Algérie et l'Espagne, ou encore des tours pour le nouveau réseau 3G suédois.

Si l'ingénierie est un véritable moteur de réussite pour de nombreuses entreprises, elle représente l'activité clé de Rambøll. Ainsi, la préservation et le partage du capital intellectuel - y compris les calculs techniques au cœur de chaque projet - sont de véritables piliers pour la réussite de l'entreprise. Celle-ci essaie de réduire le recours aux méthodes traditionnelles de gestion des calculs : méthodes manuelles, calculatrices, tableurs, programmes de traitement de texte et logiciels mathématiques autonomes. Rambøll souhaite ainsi éviter que les calculs ne se retrouvent dispersés entre les bureaux, disques durs personnels, systèmes de gestion documentaire et classeurs. En effet, les entreprises qui gèrent ainsi leur activité d'ingénierie prennent des risques inutiles. Elles peuvent faire des erreurs désastreuses et avoir à reprendre leur travail de conception, gaspillant leur capital intellectuel.

Rambøll a donc déployé PTC Mathcad, une solution intranet de gestion de calculs. La gestion de calculs consiste à appliquer à l'ingénierie certains principes et technologies de gestion des informations en les combinant avec des méthodes de gestion traditionnelles. Cela a pour but de limiter le risque, réduire les reprises, préserver les connaissances et produire des fichiers journaux fiables. Accessible à 1 000 employés, répartis sur les 20 bureaux danois de Rambøll, PTC Mathcad permet aux ingénieurs de créer, capturer, protéger, partager, suivre et gérer les calculs pour rationaliser les processus d'ingénierie, réduire le risque et, au final, offrir aux clients des services plus rapides et plus performants. PTC Mathcad enregistre les calculs à mesure qu'ils sont créés par les ingénieurs, puis stocke les calculs approuvés dans un référentiel central.

PTC Mathcad présente les calculs de façon précise, comme s'ils étaient posés sur le papier. Le logiciel est basé sur une interface documentaire interactive. Les utilisateurs bénéficient de symboles clairs et d'une grande flexibilité lorsqu'ils entrent leurs formules dans les documents PTC Mathcad. Le logiciel calcule automatiquement les résultats et les affiche directement dans le document. Les ingénieurs peuvent inclure la quantité de texte nécessaire pour expliquer les méthodes et hypothèses associées aux calculs.

« Sans PTC Mathcad, les calculs seraient perdus dans des codes de programmation Pascal illisibles ou masqués derrière des cellules de feuilles de calculs », explique Bent Feddersen, responsable du développement d'expertise chez Rambøll. « Cette approche représente une véritable perte de temps pour les ingénieurs : ceux-ci pourraient tout simplement réutiliser un calcul plutôt que d'en recréer un entièrement. Elle présente également différents problèmes pour les responsables de l'assurance qualité, qui doivent voir comment les calculs ont été réalisés, et pas seulement les résultats. Sans PTC Mathcad, les ingénieurs devraient également recréer les calculs et le contexte après coup, pour soumettre leurs rapports aux organismes de réglementation du bâtiment qui, parfois, vérifient une nouvelle fois notre ingénierie. PTC Mathcad nous fait gagner en qualité, en sécurité et en productivité et nous permet d'économiser du temps et de l'argent. »

Partager les calculs standard en toute simplicité

Grâce à PTC Mathcad, Rambøll met à la disposition de ses ingénieurs des calculs standard pour leurs fonctions d'ingénierie les plus critiques. Ils sont accessibles via le référentiel PTC Mathcad et PTC Mathcad Application Server. Par exemple, un ingénieur qui doit calculer les exigences de renforcement d'une poutre en béton peut tout simplement visiter la page d'accueil « béton » sur l'intranet de l'entreprise et accéder au calcul de renforcement. Le calcul étant verrouillé - c'est-à-dire protégé des modifications non autorisées - l'ingénieur peut utiliser les formules et exploiter les résultats en toute confiance. L'utilisation du calcul standard sur la page Web fait gagner un temps précieux à l'ingénieur. Celui-ci contribue ainsi à accélérer la réalisation des projets Rambøll. Ce procédé élimine également le stress des vérifications et simplifie l'assurance qualité. Au lieu d'avoir à rassembler des fichiers éparpillés, revoir les calculs et constituer des rapports à l'attention des organismes de réglementation du bâtiment, Rambøll peut simplement imprimer le calcul, qui fournit toutes les informations et le contexte dont ces organismes ont besoin pour garantir l'intégrité du projet de l'entreprise.

« Nous gagnons du temps et de l'argent, et nous dopons notre productivité », commente Bent Feddersen. « Nos clients sont satisfaits, car leurs projets sont mis en œuvre plus rapidement que jamais. Les avantages sont clairs : lorsque vous avez besoin d'une formule standard, celle-ci est directement accessible, et ce, aussi bien pour l'ingénieur, que pour le responsable de l'assurance qualité ou les organismes de réglementation qui souhaitent effectuer des vérifications. »

Les ingénieurs soucieux d'apporter leur contribution et de présenter leur travail à l'ensemble de l'entreprise peuvent proposer de nouveaux calculs à la direction en vue de les exploiter comme calculs standard ; une possibilité qui suscite un réel enthousiasme. « Lorsqu'un ingénieur développe un calcul intéressant, celui-ci peut être défini comme calcul standard très facilement », ajoute Bent Feddersen. « Les données sont intégrées dans l'équation et les résultats sont générés de façon très claire. » La valeur du calcul standardisé augmente avec l'expérience en ingénierie de chaque employé.

Actuellement, Rambøll simplifie l'exploitation de PTC Mathcad en utilisant la technologie de licence électronique FLEXlm de Mathsoft. Celle-ci permet de contrôler, surveiller et gérer l'utilisation et la distribution des licences logicielles depuis un emplacement central, ce qui simplifie les tâches d'administration du réseau.

Lorsqu'une nouvelle version est disponible, Jens-Erik Nielsen, ingénieur civil chez Rambøll, en informe simplement ses collègues via un groupe de discussion Mathcad. Ceux-ci peuvent alors la télécharger depuis l'intranet.

« L'option FLEXlm nous fait gagner un temps précieux pour l'installation des programmes côté utilisateur, puisque celle-ci est désormais contrôlée depuis le serveur », explique Jens-Erik Nielsen. « Tous les bureaux de notre entreprise au Danemark peuvent accéder au serveur PTC Mathcad. Toutes les mises à jour PTC Mathcad sont installées de façon centralisée depuis notre serveur PTC Mathcad. Et grâce au système de licences flottantes, nous tirons le meilleur parti de nos licences. »

Alors pourquoi Rambøll a-t-il opté pour PTC Mathcad plutôt que pour un autre logiciel mathématique ? Avant tout, aucun autre produit n'offre des capacités équivalentes. De plus, PTC Mathcad permet aux ingénieurs de Rambøll de travailler plus efficacement depuis plus de 20 ans. Jens-Erik Nielsen a installé PTC Mathcad 1.5 sur son ordinateur pour la première fois en 1986. Il l'a depuis introduit à l'échelle de l'entreprise et dispense deux niveaux de formation pour aider les ingénieurs à exploiter toute la puissance de PTC Mathcad.

« Au cours de l'année à venir, nous généraliserons l'utilisation de PTC Mathcad dans tous nos pays et régions, afin qu'il devienne l'outil standard des 2 000 ingénieurs de Rambøll », conclut-il.